Partagez | .
 

 Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

A. Billy Marshall



bienvenue à tuscaloosa baby

Messages : 98
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 25
Localisation : sans doute au restaurant.
Emploi/loisirs : vendeuse et étudiante en stylisme, je travaille aussi régulièrement au restaurant de mon père.



MessageSujet: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    Sam 1 Juin - 12:05




Amanda Billy Madeleine Marshall

Les hommes sont comme les mots croisés du New York Times - difficiles, tordus et vous n'êtes jamais sûre que vous avez la bonne réponse.
PRÉNOMS + Amanda Billy Madeleine. NOM + Marshall. ÂGE + vingt ans. DATE+LIEU DE NAISSANCE + 01/01/1993 à phoenix. ORIGINES + américaine et italienne. METIER/ETUDES + vendeuse dans un magasin de prêt à porter et étudiante en stylisme. STATUT CIVIL + célibataire. ORIENTATION SEXUELLE + hétérosexuelle. STATUT FINANCIER + classe moyenne. GROUPE + resident. AVATAR + vanessa hudgens. CRÉDITS + tumblr & bazzart.

Questions time
1) Aimes-tu vivre à Tucaloosa ? + oui, enfin plus ou moins. Si je pouvais je partirais sans doute. J'aime cette ville qui est la mienne. J'y vis depuis que j'ai neuf ans. Et, même si je me suis tout de suite fait beaucoup d'amis. Je doute que cette ville puisse me permettre à m'épanouir professionnellement.
2) Quel est ton endroit favori ? + Le cimetière. Je ne suis pas bizarre je vous rassure. Simplement, ma mère y est enterrée. Je m'y rend chaque jours depuis trois ans, depuis qu'elle est morte. Ca me fait du bien d'être auprès d'elle.
3) Que penses-tu de ces habitants ? + J'aime les habitants de cette ville. Du moins, comme on peut aimer les gens d'une ville. Je ne suis pas très fan du principe des familles des fondateurs et, les évènements liés à ces familles ne m'attirent pas plus que cela. Cependant, je m'y rend très souvent avec mon père. Puisqu'il est le traiteur le plus réputé de la ville. Du coup, j'y vais pour faire le service.
4) Et sinon, t'aimes bien le matin, qu''est-ce que tu fais ? + Je file sous la douche, je bois un café et je pars en vitesse de chez moi. La plupart du temps je suis en retard.
5) Tu te vois comment dans 10 ans ? + Sur le dos d'Angelina Jolie. Du moins, mes créations.
Si j'étais...
+ une fleur: Une orchidée
+ une saison: Le printemps
+ une musique: Une berceuse
+ un sentiment: Le bonheur
+ un livre: Les âmes vagabonde
+ un film: Notebook
+ un parfum: Celu ide ma mère
+ un endroit: Le restaurant de mon père
+ un personnage fictif: Carrie Bradshaw
+ une personne réelle: Vera Wang
+ un animal: Une lionne

PRENOM/PSEUDO + Queen B. ÂGE + dix-neuf ans. TU PENSES QUOI TU FORUM? + Je ne suis pas bien placé pour le dire (a). QUELQUE CHOSE POUR L’AMÉLIORER? + idem (a). PERSONNAGE INVENTE OU SCENARIO? + inventé. UN DERNIER MOT? + gangnamstyle je l'aime tellement ce smiley.




Dernière édition par A. Billy Marshall le Sam 1 Juin - 12:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://welcome-home.forumactif.org

avatar

A. Billy Marshall



bienvenue à tuscaloosa baby

Messages : 98
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 25
Localisation : sans doute au restaurant.
Emploi/loisirs : vendeuse et étudiante en stylisme, je travaille aussi régulièrement au restaurant de mon père.



MessageSujet: Re: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    Sam 1 Juin - 12:06




Je ne crois pas aux e-mails. Je suis une ringarde qui préfère appeler, m'énerver et raccrocher.

Papa, papa, le monsieur de la dernière fois est là ! Je regardais mon père de mes petits yeux mouillés, j'étais à peine âgé de sept ans, mais déjà je savais. J'arrivais à sentir l'angoisse de mes parents. Et bien que je ne connaisse pas l'identité du monsieur en question, je savais que sa présence n'était pas un bon présage. Et j'étais loin de me tromper. Ma mère de son côté était dans la cuisine et releva la tête en direction du garage de mon père. Elle ouvrit la fenêtre. Amanda vient te laver les mains. J'ai toujours été très obéissante et c'est pourquoi je rentrais sans poser de question. Mon père était l'heureux propriétaire d'un garage. Enfin, heureux, il avait monté son garage avec les petites économies de ma mère et de lui-même. Cependant, son affaire n'était pas aussi fleurissante qu'il l'avait espéré. Il n'arrivait plus à joindre les deux bouts et c'est sans scrupule, que par un matin d'été, le monsieur en question revint et saisie le garage de ce dernier. J'avais neuf ans. Ce fut un déchirement pour ma mère et mon père, et ils décidèrent de partirent vivre à Tuscaloosa. • Nous n'avons jamais été riche et la perte de l'affaire de mon père fut donc très compliquée pour notre famille. Nous avions tout perdu, mais nous avions aussi la chance d'être unis. Mes parents, ont toujours tout fait pour me protéger et me gâter. Malgré leur faible revenu, ils mettaient un point d'honneur à me gâter et notamment pendant mon anniversaire ou encore Noël. J'ai toujours été proche des miens. Et toutes ces épreuves, nous on encore plus rapprochés. Ces épreuves, m'on apprit la vie. Grâce à cela, j'ai appris la valeur du travail et de la famille. Je n'ai jamais été malheureuse et je n'aurais pas rêvé meilleure vie. Le bonheur ne s'achète pas et, je l'ai appris grâce à ma famille. Au lycée, j'étais loin d'être une it girl. Plutôt jolie, j'attirais quelques regards, mais je n'ai jamais été une des reines du lycée. J'étais toujours fourrée à la bibliothèque ou au magasin de ma mère. Un vrai bourreau de travail. Après la perte du commerce de mon père, ils ont dû se serrer la ceinture pendant six ans, mais ils ont réussi à remonter la pente et ma mère a ouvert un petit café. Il marchait plutôt bien, mais pas de quoi changer de niveau de vie. Mon père quant à lui l'aidait en cuisine et, continuait de faire des travaux de mécanique ici ou là. J'aidais du mieux que je pouvais mes parents avec le café. Ils étaient fières de moi car eux, n'avaient pas eu la chance de faire des études. Et secrètement, je rêvais d'une vie meilleure pour eux. J'avais le rêve fou de devenir styliste et je m'amusais à créer les costumes de mes petits voisins pour leurs fêtes. Et puis, arrivée au lycée, j'ai été prise dans le club de théâtre et, je réalisais les costumes des comédiens. Je n'étais pas attirée par les paillettes, mais plutôt par ce qu'il se passe derrière le rideau. Je pouvais exprimer mon talent, autant que mes camarades sur scène. Quand à mes parents, le café se transforma en restaurant, puis en traiteur. Même si, nous sommes toujours économe, aujourd'hui le restaurant de mes parents est une référence en Alabama et plus particulièrement chez nous, à Tuscaloosa. • Ma mère est décédée le 29 avril 2010. Ce ne fût pas violent. Je veux dire qu’on s’y attendait. Ma mère se battait depuis de longues années contre un cancer. Ce fut un soulagement pour mon père. Il ne supportait plus de la voir souffrir. D’autant plus, que la dernière année, elle restait au lit. Mon père et, moi gérions le restaurant et c’était difficile. En effet, mon père culpabilisait de se décharger sur moi. Je gérais presque seule la boutique tandis qu’il s’occupait d’elle. Mais comment lui en vouloir ? Il ne s’est jamais remis de la mort de ma mère et, depuis il survit. De mon côté, j’ai eu du mal à remonter la pente. Je sortis major de ma promo et mon père ne pu s’empêcher de pleurer. Il m’avoua qu’il était très fier de mon et qu’il regrettait que ma mère ne soit pas là pour me voir diplômée, et, que d’où elle était, elle était fière de moi elle aussi. J’entrai à l’université et, je commençais mes études de stylisme. Je continuais d’aider en parallèle mon père au restaurant et depuis deux ans maintenant je travaille également dans une boutique de prêt à porter. Mon père et moi, sommes encore plus proche qu’avant. Même si par moment il se montre maladroit, il aime me faire plaisir. Grâce à notre nouvelle notoriété il avait les moyens de me payer mes études, cependant, avec les frais de ma scolarité il n’avait plus beaucoup d’argent de côté. C’est pour cela que je tiens tant à l’aider au restaurant, ainsi il évite de prendre un employé de plus et, je refuse tout argent de poche. Mon emploi au magasin me permet de m’offrir ce dont j’ai besoin et, mes petits caprices. Depuis deux ans j’économise pour me rendre à Milan, l'une de mes terres natale, par ma mère et New York. L’été dernier j’ai enfin concrétisé mon rêve et, pendant trois mois j’ai quitté le domicile familiale pour réaliser un stage de deux mois à Milan et, un autre d’un mois à New York et je peux vous dire que ces trois mois on changé ma vie. • A peine une semaine après mon arrivée à Milan, je tombais sur l’un de mes compatriotes de Tuscaloosa. Le hasard me direz-vous. L’un de ses petits gosses de riches, affiliés aux familles fondatrices. Un type, à qui je n’avais adressé que deux mots au lycée et, qui vivait maintenant à New York Pourtant, nous n’étions pas amis, je connaissais son prénom et je fus surprise de voir que lui aussi connaissait le mien. On tomba l’un sur l’autre dans un café. Tiens, oh c’est drôle ça, Salut, tu vas bien ? Je relevais la tête, interloqué. Oh, ouai ça va et toi ? Oui, tu es ici pour longtemps ? Enfin, je veux dire qu’est ce que tu fais là ? Je suis là depuis une semaine. Je fais un stage de deux mois. Et toi ? Bizarrement tout cela semblait naturel. Pourtant, nous étions voisins depuis toujours et, jamais on ne s’était parlé. On passa une partie de l’après midi ensemble. Puis une autre. Finalement, on passa deux mois ensemble. Il décida d’écourter son été et de rentrer à New York en même temps que moi et, une jolie amitié s’installa entre nous. L’histoire bien cliché. La belle et la bête. La belle et le clochard. Sauf, que là, c’était moi la pauvresse, le boulet à se trainer au retour à la réalité. Lui, gosse de riche, beau comme un dieu, goujat et coureur de jupons. Je ne voulais pas céder à la tentation. Je savais qu’à notre retour il ferait celui qui ne me connaît pas. Le dernier soir, on était dans ma chambre. Il avait décidé de m’héberger dans son duplex à New York pour m’éviter des frais supplémentaire. Reste ici. Comment ça ? Tu n’as pas besoin de retourner à Tuscaloosa. On est bien ici, et, pour être styliste quel endroit mieux que New York ? Oui, mais j’ai mon père et puis, mes études. Et. Avant que je ne puisse finir ma phrase il m’embrassa. Je le repoussais gentiment. Ne fais pas ça. Je t’en prie. Il me regarda sans comprendre. Ca rime à rien ça. On n’a passé un bon moment ensemble et, cet été restera inoubliable. Mais je dois rentrer et toi, tu dois rester ici. Fin de l’histoire. Et notre été s'acheva. Je l’ai revu pendant les vacances d’hiver. Comme chaque année il venait rendre visite à sa famille. On s’est revu. Il m’avait tellement manqué. Il était très loin du petit con que j’imaginais. On s’est vu tous les soirs. Secrètement. Ca ne se fait pas trop pour un membre d’une famille de fondateur de sortir avec une fille « du peuple ». Il s’est réinstallé ici pour le second semestre. On n’est pas vraiment ensemble, mais on se voit tout le temps. Il m’a proposé de me présenter à sa famille. Mais j’ai refusé. Pourquoi ? J’avoue avec un peu peur qu’on lui dise qu’il est trop bien pour moi …






Dernière édition par A. Billy Marshall le Sam 1 Juin - 13:50, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://welcome-home.forumactif.org

avatar

Kaliyaàh K. S. Jones



bienvenue à tuscaloosa baby

Messages : 154
Date d'inscription : 15/05/2013

Un peu plus sur moi
love :: Logan ♥
mes petits secrets ::



MessageSujet: Re: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    Sam 1 Juin - 12:10

REWELCOME Very Happy
Réserve moi un lien avec Kally et Matteo (a)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

A. Billy Marshall



bienvenue à tuscaloosa baby

Messages : 98
Date d'inscription : 01/06/2013
Age : 25
Localisation : sans doute au restaurant.
Emploi/loisirs : vendeuse et étudiante en stylisme, je travaille aussi régulièrement au restaurant de mon père.



MessageSujet: Re: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    Sam 1 Juin - 12:10

Of course I love you
Et, merci gloup
Revenir en haut Aller en bas
http://welcome-home.forumactif.org

avatar

Selyana Z. James



bienvenue à tuscaloosa baby

Messages : 179
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 27
Localisation : Chez moi :D
Emploi/loisirs : traductrice-interprête

Un peu plus sur moi
love ::
mes petits secrets ::



MessageSujet: Re: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    Sam 1 Juin - 15:13

Re-Welcome ma belle I love you coeur
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



bienvenue à tuscaloosa baby




MessageSujet: Re: Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Billy Marshall ∞ A quoi sert un mari quand on a un portier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» a quoi sert l'huile qu'elle met avant son fdt ???
» A quoi sert ce forum et si vous désirez participer au Wiki
» A quoi sert la main courante ?
» A Quoi sert une pendule?
» A quoi sert le cérumen des oreilles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Tuscaloosa :: GESTION DE VOTRE PERSONNAGE :: Passage obligatoire à la mairie :: Dossiers acceptés-